La police péruvienne n’est pas corrompue

Une photo oubliée depuis mon voyage à Huancayo.

Photo prise à nos risques et périls

A droite, le poste de péage sur la route vers San Ramon dans la selva ‘Dans cette unité [de péage], la corruption n’est pas tolérée’; à gauche, notre chauffeur donnant S/30 à la police dix mètres après avoir payé le péage. Nous ne partagerons pas de bière à l’ombre du parasol avec ces représentants de l’ordre public.

Publicités