Amritsar… la frontière pakistanaise

115110-Amritsar--closing-the-border-0Amritsar c’est la ville des siks, une des religions les plus surprenantes d’Inde. J’écrirai un article plus complet dans le courant de la semaine sur ce fameux « Mr. Singh de l’Inde ». Mais Amritsar c’est aussi la plus grande ville du Penjab et elle n’est située qu’à quelques encablures de la frontière Pakistanaise.

Au poste de frontière auquel nous sommes allés, tous les soirs, soldats indiens et pakistanais se prêtent à un jeu-cérémonie bien teinté de nationalisme lors de la descente des drapeaux des deux cotés de la frontière. Le rituel est intéressant car il met en jeu les deux équipes qui ne se différencient que par la couleur de leurs uniformes, la marche étant la même des deux cotés de la frontière, le rythme homogène, les formes des uniformes semblables… Comme si les deux armées tenaient à montrer que le sentiment national n’est que le fruit d’une construction sociale, de « l’invention des traditions » si chère à Hobsbawn.

En tout cas c’est sympa à regarder, l’air un peu désabusé et effaré devant les gens qui crient « hindustan », c’est à dire qui font la promotion d’un territoire Hindou, non séculaire, et encore moins « laique ».

Publicités